Trouvez la version anglaise ici

Invest In Africa (IIA) a été créé en 2012 en tant qu’organisation panafricaine multisectorielle à but non lucratif dont la mission principale est de soutenir les entrepreneurs et les petites et moyennes entreprises (PME) pour qu’ils réussissent dans le secteur des entreprises en Afrique subsaharienne. Pour ce faire, elle met notamment l’accent sur la promotion du contenu local dans les industries extractives et propose un certain nombre d’initiatives de renforcement des capacités et de formation aux membres de l’AII. Elle permet également à ces entreprises d’avoir un meilleur accès au financement à des conditions plus favorables, tout en facilitant leur capacité générale à pénétrer de nouveaux marchés.

La genèse de l’IIA a commencé au Royaume-Uni grâce au soutien de Tullow Oil. Depuis lors, l’IIA n’a cessé de se développer et d’étendre ses activités à de nombreux pays d’Afrique subsaharienne, dont le Sénégal, le Ghana, le Kenya, la Mauritanie et la Zambie. Elle a obtenu des résultats remarquables, tant en termes de création d’emplois que de promotion de nouvelles opportunités de développement commercial pour un nombre croissant de PME locales.

L’AII opère au Sénégal depuis 2018, où elle a reçu le fort soutien de deux des principales compagnies pétrolières internationales (CPI) actuellement présentes dans le pays ; BP et Woodside Petroleum. L’industrie pétrolière et gazière est un secteur nouveau au Sénégal ; bien que l’exploration pétrolière et gazière ait déjà été en cours dans le pays depuis un certain temps depuis le début des années 1960, ce n’est qu’en 2014, 2016 et 2017 que d’importants gisements de pétrole et de gaz offshore ont été réellement découverts.

Sous l’administration de S.E. le Président Macky Sall, le gouvernement du Sénégal a mis en place un environnement favorable pour soutenir le développement du contenu local. Cette vision est articulée au cœur même du Plan Sénégal Emergent (PSE) et est également au cœur de diverses organisations stratégiques du secteur pétrolier et gazier du pays telles que Cos-Petrogaz, la NOC Petrosen, le Ministère du Pétrole et de l’Energie, et l’Institut du Pétrole et du Gaz (INPG). Tous travaillent ensemble pour mettre en œuvre la stratégie de développement économique à long terme du Président Macky Sall, selon laquelle le secteur des hydrocarbures vise à bénéficier à l’ensemble de la population par la création d’emplois à long terme et par la mise en place d’une répartition équitable des revenus pétroliers. En particulier, en promouvant activement la formation et le développement des jeunes professionnels sénégalais du secteur pétrolier et gazier pour leurs futures carrières dans ce domaine.

Créer des opportunités

C’est précisément en raison du double alignement des visions de l’État du Sénégal et de l’IIA sur l’importance de créer de nouvelles opportunités pour les acteurs locaux, que l’organisation est aujourd’hui exceptionnellement bien placée pour être un champion du contenu local dans le secteur émergent du pétrole et du gaz au Sénégal. Les CIO présentes au Sénégal et l’IIA savent toutes deux que le principal défi pour développer pleinement une stratégie de contenu local réussie est de s’assurer que les travailleurs sont suffisamment qualifiés.

“En termes d’impact que nous avons actuellement ici au Sénégal, nous avons pu faciliter ou accueillir 57 appels d’offres sur la plateforme Invest In Africa et 26 PME locales ont remporté des contrats avec plusieurs acheteurs sur la plateforme”. a déclaré Mr. Mamadou DIOP, directeur marketing et développement commercial d’Invest in Africa, dans une interview exclusive à Energy Capital & Power.

L’importance de ces résultats ne peut être exagérée, et ce pour une raison simple. Bien trop souvent, dans toute l’Afrique subsaharienne, les entreprises locales de nombreux pays producteurs de pétrole et de gaz passent entièrement à côté de ce type de nouvelles opportunités commerciales, soit parce qu’elles n’en ont pas connaissance, soit parce que les soumissionnaires ne remplissent pas les conditions techniques préalables ou ne possèdent pas toutes les certifications nécessaires. C’est là que l’APP (African Partner Pool) de l’IIA s’avère incroyablement précieux et permet aux entreprises locales de concourir efficacement et, dans certains cas, de remporter des contrats dans le secteur émergent et en pleine croissance du pétrole et du gaz au Sénégal.

La plateforme APP est très efficace pour soutenir l’inclusion des PME dans leur capacité à soumissionner pour des projets au Sénégal. Diop a noté que : “à ce jour, la plateforme a inscrit 1 776 PME, locales et internationales. Et parmi elles, 87 % sont des PME locales”. En mettant en relation les acheteurs et les fournisseurs potentiels, l’IIA crée ainsi des conditions de concurrence équitables pour les acteurs locaux et leur permet de saisir de nouvelles opportunités commerciales vitales.

Un autre aspect particulièrement important de l’activité actuelle de l’IIA au Sénégal est son rôle dans l’accès des PME au financement à des conditions compétitives, ce que de nombreuses PME n’auraient pas pu faire par elles-mêmes. L’IIA a établi un partenariat avec trois des principales banques du Sénégal : Orabank, Crédit du Sénégal et Ecobank. Les banques et l’IIA travaillent ensemble pour mener à bien la diligence raisonnable nécessaire.

L’ampleur des réserves de gaz récemment débloquées dans les projets offshore du Sénégal, tels que SNE, SANGOMAR ou Grande Tortue, signifie que d’ici 2023, lorsque la production commerciale de pétrole et de gaz à grande échelle commencera véritablement, le nombre d’opportunités pour les PME de concourir sur de multiples projets est certain de croître parallèlement au développement rapide du secteur dans son ensemble. 

En réponse à la demande croissante en énergie renouvelable et à l’intérêt des parties prenantes d’investir, de développer et de réussir dans le contexte africain, Energy Capital & Power organisera la Conférence MSGBC Oil, Gas & Power 2021 qui se déroulera du 2 au 3 décembre 2021. Axée sur le renforcement des partenariats régionaux, la stimulation des investissements et le développement dans les secteurs du pétrole, du gaz et de l’électricité, la Conférence réunira acteurs privés et investisseurs internationaux, désireux de s’informer et se positionner quant aux opportunités énergétiques en Afrique.

Pour en savoir plus sur la Conférence, rendez-vous sur: